La nature, la flore, à Termes (Aude) - La visite du château de Termes

Aller au contenu

QUELQUES PLANTES EMBLEMATIQUES A TERMES
L'ASPERGE SAUVAGE

L’asperge sauvage est une plante ligneuse pouvant atteindre 1 mètre, buissonnante avec de fines tiges retombantes. Elle n’a pas de feuilles à proprement parlé mais des cladotes, très petites tiges (0-3 mm)ressemblant à des épines.

Les fleurs jaunes verdâtres s’épanouissent l’été. Elles donnent naissance à des baies noires non comestibles. Les jeunes pousses sont comestibles et font le régal des gourmets ! De vert clair à marron foncé les jeunes asperges sont fines et peuvent atteindre plus d'un mètre; mais il est conseillé de les cueillir jeunes et croquantes.

Usage :
Chaque personne y va de sa recette pour accommoder les asperges sauvages. Certains l'aiment crue, coupées en petits morceaux dans la salade. D'autres les préfèrent en omelettes ou en brouillade. Mais l'asperge sauvage saura agrémenter tout les plats de saison par son goût fin et légèrement amer. Astuce : elle se congèle très bien !
Nom commun : Amandier
Nom latin : Prunus dulcis
Famille : Rosaceae
Genre : Prunus

Où le rencontrer ?
L'amandier se trouve autour du bassin méditerranéen car il s'adapte bien aux sols arides mais craint le gel.
Pour la petite histoire, l'amandier est originaire du Proche et Moyen-Orient. Il est cultivé depuis plus de 5000 ans en Iran. Implanté en Europe peu avant notre ère , il sera planté en France qu'à partir du Moyen-âge. Au XIXème siècle, l'amandier est exporté aux USA et plus particulièrement en Californie. Suite à une agriculture intensive, les USA sont aujourd'hui les 1er producteur d'amandes du monde. Mais depuis la fin des années 1990 on assiste à un regain d’intérêt, impulsé par l'INRA, pour l'amandier en France. La région PACA, la Corse et le Languedoc Roussillon réalise aujourd'hui 80% de la production française d'amande, mais seulement 10% de notre consommation annuelle. Consommons local !

Description
L'amandier atteint rarement plus de 10 mètres et peut vivre près d'un siècle. Son tronc est souvent tourmenté et son écorce gris-brun. Sa silhouette présente un houppier épanoui en harmonie.
Ses feuilles sont d'un vert intense, simples et alternes. Avec un contour finement dentelé, la feuille de l'amandier longue, ovale et étroite.
A noter que les feuilles apparaissent après la floraison.

L'amandier est l'un des premiers arbres à fleurir, en février-mars. Ces jolies fleurs à cinq pétales présentent une corolle blanche ou légèrement rose avec un calice rougeâtre. Malgré un nombre important de fleurs sur l'arbre, environ 1 sur 3 donnera un fruit. Le fruit est une drupe, c'est-à-dire un fruit à noyau unique (comme la pêche, la prune…). Sa coque est dure, percée de trou et elle-même entouré d'une pellicule verte veloutée. La drupe contient une ou deux graines ou amandes. Cette amande est protégée par une fine peau marron appelée tégument.

Usage
L'amandier et surtout l'amande a des vertus culinaires comme médicinales. En cuisine, on se régale de la pâte d'amande, sous forme de fruits déguisées ou  en frangipane dans la galette des rois. Les amandes éfillées rentrent dans la composition de nombreux gâteaux,sauces ou plats salés. Dans le cadre d'une vie saine, l'amande (une dizaine par jour) aurait des vertus protectrices contre le vieillissement de la peau, le diabète, l'hypertension.

En cosmétique l'huile d'amande douce nourrie la peau et les cheveux, mais a aussi des vertus anti-inflammatoires indiquées pour l'eczéma, les coups de soleil, les démangeaisons…

Arts
Pour les oreilles : George Brassens chante “l'amandier”
Pour les yeux : Van Gogh peint “l'Amandier en fleurs” en 1890 en hommage à la naissance de son neveu et filleul, né en janvier de la même année.

L'ARUM D'ITALIE

Nom commun : arum d'Italie, gouet d'Italie,chandelle, pied-de-veau, pilette, vachotte…
Nom latin : arum italicum
Famille : araceae
Genre : arum

Où le rencontrer ?
L'arum d'Italie est une plante vivace poussant en Europe et en Asie centrale. Il pousse dans les sous-bois et les forêts aux sols riches et argileux mais n'aiment pas trop la proximité avec d'autres espèces.

Description
L'arum d'Italie est une plante vivace rhizomateuse de 30 à 50 cm. Les feuilles, portées par un pétiole long, sont veinées de blanc ; elles fanent dès le début de l'été. Ne vous fiez pas aux apparences ! La fleur n'est pas la véritable fleur ! En effet la partie visible ( “la fausse fleur”) est en fait une feuille vert jaunâtre (une spathe) enroulée autour d'un axe couleur jaune-orangé. C'est au fond de ce calice que se cachent les fleurs.

Attention : les fruits verts et rouges sont très toxiques !!
LE CHENE PUBESCENT

Nom commun : chêne pubescent, chêne blanc, chêne noir
Nom latin : Quercus pubescens willd.
Famille : Fagacée
Genre : Quercus

Où le rencontrer ?
Le chêne pubescent se rencontre autour du bassin méditerranéen,en Europe du Sud et en Europe centrale. Tout comme le chêne vert, il s'adapte à des sols pauvres comme les sols calcaires mais rarement au dessus de 1400 mètres d'altitude.

Description
La silhouette du chêne blanc a un houppier large et clair, avec un tronc long et droit si l'individu est isolé ou court et tortueux en milieu serré. Il peut atteindre 10 à 20 mètres de haut et vivre un demi siècle. Son feuillage est caduc avec la particularité d'être marcescent, c'est-à-dire que pendant l'hiver les feuilles sèches restent accrochées aux branches jusqu'à l'apparition des bourgeons printaniers. Les feuilles sont alternes, simples, obovales, à contour lobé avec un dentellage plus ou moins régulier. La feuille a un côté glabre vernissé dessus et duveteux (synonyme de pubescent) dessous, caractéristique qui donna le nom à ce chêne.

Tout comme le chêne vert, le chêne pubescent est une espèce monoïque : c’est-à-dire qu’il possède des fleurs mâles et des fleurs femelles sur le même arbre. La floraison a lieu au printemps, entre le mois d’avril et le mois de mai. Les fleurs mâles se reconnaissent par des chatons constitués d’étamines portant le pollen. Les fleurs femelles poussent autour d’un pétiole, aux extrémités des jeunes rameaux .

Usage
Globalement on peut dire que chêne vert et chêne pubescent sont utilisés dans les mêmes ouvrages : bois de chauffage, ébénisterie, tournerie …

Inspiration…
La nature a toujours été un sujet d'inspiration pour l'Homme et particulièrement dans les disciplines artistiques.

"Vous ruisseaux, vous rochers, vous antres solitaires,
Vous chênes, héritiers du silence des bois,
Entendez les soupirs de ma dernière voix,
Et de mon testament soyez présents notaires.
Soyez de mon malheur fidèles secrétaires,
Gravez-l’ en votre écorce, afin que tous les mois
Il croisse comme vous : cependant je m’en vais
Là-bas privé de sens, de veines, et d’artères.
Je meurs pour la rigueur d’une fière beauté,
Qui vit sans foi, sans loi, amour ni loyauté,
Qui me suce le sang comme un Tigre sauvage.
Adieu forêts adieu ! adieu le vert séjour
De vos arbres, heureux pour ne connaître Amour
Ni sa mère qui tourne en fureur le plus sage. "
Pierre de Ronsard, Sonnet pour Hélène

LE CHENE VERT

Lorsque vous vous baladez dans les Corbières sauvages l'arbre le plus emblématique est le chêne.

Le chêne fait partie de la famille des fagacées dont la caractéristique la plus remarquable est la présence de cupule, sorte de coque à la base du fruit. Il existe plus de 450 espèces de Quercus (chênes) à travers le monde dont une petite dizaine en France.
Aux abords du château de Termes on rencontre des chênes verts et des chênes pubescents.Comment les reconnaitre? Quelles sont leurs caractéristiques?

Nom commun : chêne vert, chêne Yeuse
Nom latin : Quercus ilex L.
Famille : Fagacée
Genre : Quercus

Où le rencontrer?
Le chêne vert est une espèce commune du pourtour méditerranéen : Sud de l'Europe, Afrique du Nord, Asie Mineure (Turquie ) mais aussi sur les côtes atlantiques ( Bretagne, Gironde …).
Il affectionne les sols calcaires, est résistant à la sécheresse mais sensible aux milieux humides ( développement de champignons) . Il s'adapte à une faible profondeur des sols où il sera moins concurrencé qu'en terrain profond.

Description
Le chêne vert a une silhouette dense avec un houppier ( l'ensemble des branches) large et un tronc relativement court. Il peut atteindre jusqu'à 30 mètres mais autour de Termes il avoisine les 5 à 10 mètres, maximum.
Le feuillage est persistant, il se renouvelle tout les 2/3 ans. Les feuilles sont simples, longues, d'étroites à ovales; le contour est denté, d'un vert sombre et d'une face brillante. La feuille du chêne vert est particulièrement  intéressante par son côté vernissé qui réfléchie la lumière et le revers de la feuille avec un aspect duveteux qui limite l'évaporation de l'eau et permet donc au chêne de résister aux chaleurs méditerranéennes.

Le chêne est une espèce monoïque : c'est-à-dire qu'il possède des fleurs mâles et des fleurs femelles sur le même arbre. La floraison a lieu au printemps, entre le mois d'avril et le mois de mai. Les fleurs mâles se reconnaissent par des chatons constitués d'étamines portant le pollen. Les fleurs femelles poussent autour d'un pétiole, aux extrémités des jeunes rameaux .Ces fleurs sans pétales ont un pistil prépondérant qui accueillera le pollen. A la base du pistil on observera de petites écailles qui formeront plus tard la cupule du fruit du chêne (le gland), produit de la rencontre du pollen et du pistil ( la fécondation).

Usage
-Le chêne vert est reconnu comme un excellent bois de chauffage. La dureté de son bois est prisé en tournerie ( fabrication d'objets en bois)ou en charronnage ( fabrication de roue).
-Les glands sont la nourriture de prédilection pour de nombreuses espèces et en particulier les sangliers. Nous autres, êtres humains, nous pouvons aussi manger des glands mais la préparation demande de nombreuses “eaux”. On peut même faire du café de glands !
-En tannerie le chêne participe à plusieurs étapes dans la préparation des peaux : le pelanage (retirer les poils) avec la cendre de bois et le tannage avec l'écorce. C'est ce qu'on appelle le cuir végétal. Un lien pour en savoir +.
-En pharmacopée le chêne est intéressant pour traiter les problèmes de peau grâce à son fort pouvoir astringent ( en usage externe), ou les problèmes gastriques (en usage interne, de type tisane).

Mythes et légendes
Dans le pays des fées et des lutins vivent les Dryades, nymphes des forêts de chênes. Au printemps, lorsque les fleurs éclosent et que la forêt reprend vie, les Dryades quittent leurs hôtes protecteurs pour aller rejoindre le peuple des fées et de défendre les arbres. Elles mesurent entre 85 et 90 cm. Leur voix est celle d’une musique douce et légère que l'on peut confondre avec le chant des oiseaux ou celui des ruisseaux. Elles vivent le corps recouvert de feuilles et de mousse lorsqu'elles sont vues par un humain.Elles se nourrissent de baies sauvages, des fruits et de nectar des fleurs. Il faut donc leur parler avec respect et les approcher avec prudence.
L'histoire raconte que les Dryades sont issus de la rencontre interdite du plus vieil arbre- le Vénérable- de la forêt sacrée et d'une jeune fille perdue.Les dieux, outragés de cette union, figèrent le Vénérable en chêne et tuèrent la jeune fille. Du sang répandu naquirent les Dryades. Quand les Dryades meurent, elles se transforment en papillons puis en fées immortelles. Ouvrez l’œil, si vous apercevez de petits papillons ressemblant à des fées se sont peut-être des Dryades immortelles….
LA CORONILLE GLAUQUE

Nom commun : Coronille glauque, Coronille des garrigues

   Nom latin : Coronilla Glauqua L.

   Famille : Fabaceae

   Genre : Coronilla

Où la rencontrer?
La coronille glauque s’épanouit autour du bassin méditerranéen, sur son versant occidental : Sud de la France, Espagne, Italie, Grèce, Algérie, Maroc …Appréciant le soleil, on trouvera donc la coronille sur les coteaux et les espaces ouverts comme les pelouses et même les falaises, à une altitudes ne dépassant pas les 800mètres. Espèce relativement envahissante.

Description
La coronille est un buisson pouvant atteindre jusqu'à 1,5 mètre de haut. Son feuillage est glauque (vert tirant sur le bleu), alterne, comportant de 5 à 7 folioles obovales ( en forme de cœur).

Les fleurs se déploient au bout d'un long pédoncule. Elles sont composées de 5 à 10 ombelles formant une couronne d'un jaune doré.

Avec sa floraison lumineuse et très odorante, la coronille fait partie des premières senteurs printanières.
LE BUIS

Nom commun : buis, buis commun, bois béni
Nom latin : Buxus sempervirens L.
Famille : Buxaceae
Genre : Buxus

-Très attaqué par la pyrale-

Où le rencontrer ?
Le buis est une espèce qui a su s'adapter aux milieux pauvres, arides, rocheux et calcaires. On le trouve donc naturellement dans le bassin méditerranéen. Le buis est aussi très présent dans les jardins, notamment les jardins à la française car il est le support idéal de l'art topiaire ou comment modeler un végétal en sculpture vivante.

Description
Le buis est un arbrisseau qui, dans un environnement ouvert, a une silhouette dense. Rencontré en forêt il peut présenter un aspect plus filiforme. De part sa croissance très lente le buis atteint 5 mètres maximum
Son feuillage est persistant avec un dégradé de vert suivant la maturité des feuilles. Comme le chêne vert on observe un côté glabre vernissé, qui permet de refléter la lumière et éviter ainsi l'évaporation des ressources en eau. Les feuilles sont opposées, de formes ovales avec un bord uniforme.

Les fleurs sont observables en mars-avril. De couleur jaune pâle les fleurs du buis se concentrent en grappe (glomérule) composée de plusieurs fleurs mâles autour d'une femelle.Elles poussent à l'aisselle d'une feuille, on dit alors qu'elles sont axillaires.

Usage
Saviez-vous que le buis à une densité presque équivalente à celle de l'ébène, bois le plus dur ? La dureté de son bois confère au buis des avantages en tournerie recherchés. Par la finesse de son grain et sa couleur jaune, les artisans en font des instruments de musique, des sculptures ou encore des pipes.
Grâce à sa masse constante et sa croissance lente le buis est l'arbuste par excellence de l'art topiaire, c'est-à-dire la capacité à façonner le buisson en une forme zoomorphe ou géométrique.

En pharmacopée le buis a longtemps été utilisé comme substitut à la quinine pour soigner le paludisme grâce à son action fébrifuge ( fait tomber la fièvre). En décoction il lutte contre la grippe. Mais la toxicité de ses propriété appelle à la plus grande prudence quant à son utilisation !
Par contre une infusion de feuilles de buis ou un tonique avec de l’alcool (50 g feuille, ¼ L eau, ¼ L alcool) est recommandé pour prémunir la chute des cheveux.

Croyances et pratiques
Chez les catholiques le Dimanche des Rameaux marque le retour de Jésus à Jérusalem, six jours avant Pâques. La foule recouvra le sol de rameaux de palme et accueillit le messie. En mémoire de ce jour les catholiques font bénir des rameaux d'oliviers, de lauriers ou de buis, symbole d'immortalité (suivant les régions les espèces varient car le palmier ne pousse pas partout !).
Le buis est aussi à l'origine du mot Pyxide : du grec puxos (buis) qui donna en latin le mot pixis et pyxide en français. La pyxide est, entre autre, une petite boîte où l'on conserve les hosties consacrées. Autrefois la pyxide était en bois de buis , aujourd'hui on trouve plus généralement des pyxides en ivoire ou métal.
LE NOISETIER.

Nom commun : noisetier, coudrier, avelinier
Nom latin : Carylus avellana L.
Famille : Betulaceae
Genre : Corylus

Où le rencontrer ?
Le noisetier se concentre dans l'hémisphère nord : Europe, Asie mineure, Afrique du Nord. Il se développe jusqu'à 1500 mètres d'altitude et préfère les sols argileux, peu humides et mi-ensoleillés. Il pousse en lisière de forêt, en haie ou dans les bois clairs.
En région méditerranéenne, on le rencontre peu pour cause de soleil ardent. Ainsi à Termes,le noisetier est l'exception qui confirme la règle, règle qui démontre la capacité d'adaptation des espèces.

Description
Le noisetier est un arbrisseau de 2 à 5 mètres avec un port multigaule, c'est-à-dire reposant sur plusieurs troncs fins. Son feuillage est caduque et d'une teinte vert clair avec un côté pubescent (poilu). Les feuilles sont alternes, dentées, se finissant en pointe courte et fine - autrement dit acuminées.
Le noisetier fleuri en hiver, entre janvier et mars. Les fleurs mâles éclosent sur les chatons pendants produits durant l'été. Les fleurs femelles apparaissent à la fin de l'hiver, à la base de bourgeons foliaires. On peut les remarquer grâce à la couleur rouge du stigmate.
Le fruit du noisetier est un akène, fruit sec à graine unique, protégé dans une coque solide. La noisette est enveloppée jusqu'à maturité dans une involucre ou cupule, sorte de bonnet denté. Au fur et à mesure de la maturation l'involucre va s'ouvrir. Les noisettes sont généralement groupées par 2 ou 3 fruits , petites grappes appelées trochets. La cueillette peut alors s'effectuer en début d'automne, mais attention au balanin ou charançon des noisettes qui aura peut-être introduit des larves friandes de cette amande.

Usage
Pour les gourmands et les gourmets, la noisette est l'un des fruits à coques les plus délicats. Elle se déguste tel quelle, grillée pour l'apéro ou encore mélangée avec des pommes sautées au beurre et caramélisées… Un délice! Côté salé on peut concasser des noisettes pour s'en servir de chapelure, afin de remplacer la biscotte écrasée insipide.
Ses vertus sont multiples : elle est une excellente source de vitamine E ( antioxydant) et de minéraux et oligo-éléments : magnésium surtout, mais aussi fer, manganèse, cuivre, zinc… Elle renferme aussi des quantités non négligeables de vitamines B1 et B6. Mais attention elle est très calorique 385kCal/100g.

Croyances et pratiques
Le noisetier est utilisé pour confectionner des baguettes de sourcier. Une branche choisie pour sa forme en Y est utilisée pour découvrir des sources ou veines d'eau souterraines. Cet usage reste dans le domaine des croyances populaires.

Arts
Casse-noisette : le célèbre ballet
Casse-Noisette est un ballet-féerie en deux actes de Tchaïkovski inspiré  de la version d’Alexandre Dumas d’un conte d’Hoffmann : “Casse-noisette et le roi des souris”. Résumé : dans une petite ville allemande, le président Silberhaus et sa femme organisent un arbre de Noël. Clara, la fille du président, reçoit un casse-noisette, représentant un amusant personnage qu’elle préfère à tous les autres jouets. Le casse-noisette prend vie durant la nuit et se transforme en prince charmant qui invite l’enfant à le suivre à Confiturembourg, au royaume des douceurs. Ils survolent une forêt, où des flocons de neige dansent et chantent autour d’eux. Arrivés à Confiturembourg, ils sont accueillis par la Fée Dragée qui organise un grand divertissement chorégraphique en leur honneur : le chocolat (danse espagnole) , le café (danse arabe), le thé (danse chinoise) précèdent polichinelles et mirlitons. Enfin, à la grande « valse des fleurs » succède le pas de deux de la Fée Dragée elle-même, dansant avec le Prince Orgeat. Clara se réveille, dans le fauteuil du salon, où ses parents l’avaient laissée. Aurait-elle rêvé ?
LA SALICAIRE

Nom commun : salicaire commune, salicaire en épis, herbe aux coliques
Nom latin : lythrum salicaria
Famille : lythraceae
Genre : lythrum

Où la rencontrer ?
Plante aquatique vivace, on rencontre la salicaire partout en France, en Europe, en Asie du nord et aux USA comme en Australie à moins de 1500m d'altitude. Si elle se plait à un endroit, elle peut rapidement être envahissante.

Description
Pouvant atteindre 1,80m, la salicaire se dresse sur une tige épaisse avec des feuilles sessiles opposées. A partir de la tige principale se divisent 4 tiges quadrangulaires.
De juin à octobre l'inflorescence rose magenta prend la forme d'un épis constituée de petites fleurs hermaphrodites de 6 pétales. Le fruit se présente sous forme de capsule, d'où s'échappent les graines. La caractéristique des graines de la salicaire est qu'elles contiennent du mucilage.

Kesako? Le mucilage est en ensemble de molécules végétales, qui au contact de l'eau devient gélatineux. Donc la salicaire poussant au bord de l'eau, les graines ainsi immergées et visqueuses vont pouvoir se fixer sur les berges et germer. Cela explique que cette plante soit qualifiée d'invasive dans de nombreux pays.

Usage
En décoction la salicaire permet de soulager les problèmes intestinaux comme la diarrhée ou la dysenterie.
LA SAPONAIRE

Une petite plante devant l'accueil du château de Termes aux propriétés insoupçonnées !

Nom commun : saponaire officinale, savonnaire, herbe à savon, herbe à foulon
Nom latin : saponaria officialis
Famille : caryophyllaceae
Genre : saponaria

Où la rencontrer ?
La saponaire se plait sur les sols légers, humides et assez pauvres. espèce vivace, on la rencontre sur les talus, les prairies, jusqu'à1500 m.

Description
Plante vivace rhizomateuse pouvant atteindre de 50 à 80cm, l'herbe à savon a des feuilles simples, opposées et pointues, avec des nervures longitudinales assez marquées.
Au début de l'été les fleurs apparaissent. Formées de cinq pétales blanches ou légèrement rosées, les fleurs sont regroupées en touffe terminale prenant naissance à l'aisselle des feuilles.

Usage
Étonnant !
Outres les usages pharmaceutiques à manier avec précaution car pouvant être toxiques, la saponaire est un détergeant doux !
Ramassez fleurs, tiges et rhizomes, plongez 2 poignées dans 1 litre d'eau. Faîtes bouillir une dizaine de minutes. vous obtiendrez alors une solution moussante autant pour le corps que pour le linge !

En effet la saponaire contient de la saponine, mot contenant la racine latine “sapo” qui signifie savon. Cet ensemble de molécules a pour propriété d'être détergent. On retrouve de la saponine dans de nombreux aliments comme l'ail, les petits pois, la quinoa…mais la saponaire est fortement concentrée en saponine.
LE SENECON DU CAP

Nom commun : séneçon du Cap, séneçon de Mazamet,
Nom latin : senecio inaequiden
Famille : astreraceae
Genre : senecio

Où le rencontrer ?
Originaire d'Afrique du Sud, d'où l’appellation “du Cap”, le Séneçon s'est implanté dans le sud de la France et le long des côtes jusqu'en Normandie, le nord de l'Italie, l'Allemagne et la Belgique. Le séneçon du Cap pousse dans les terrains vagues, les talus, les vignes et les vergers. C'est une espèce invasive. En effet, ses graines se conservent plusieurs années, sont disséminées par le vent, l'eau, les animaux…  mais surtout la plante étant toxique, elle n'a pas de prédateurs sérieux.

Description
C'est une plante herbacée de 30cm à 1 mètres de hauteur avec des tiges ramifiées. Les feuilles sont alternes, simples avec une bordure dentée. On remarque le séneçon du Cap lors de sa floraison qui s'étale de l'automne au printemps. Ces fleurs jaunes sont regroupées en grappes, appelées corymbes. La fleur du séneçon est en réalité une capitule, inflorescence composée de plusieurs petites fleurs.

Selon l'histoire locale…
Le séneçon du Cap serait apparu sur en France suite aux importations de laine venues d'Afrique du Sud. La production de délainage de la ville de Mazamet étant en plein essor au XIXème siècle, on fait venir de la matière première, la laine de moutons, des 4 coins du monde. Les graines de séneçon se seraient donc glissées dans les toisons et se seraient répandues le long des chemins, des ports jusqu'aux villes drapières.
La visite de Termes.
Grâce à votre soutien.
Merci !
Retourner au contenu